Maeva

Après un premier vol cahotique qui nous a ramené à Auckland, notre second vol nous dépose enfin à destination : Tahiti :-). Nous fantasmons depuis déjà un petit moment sur ce petit coin de paradis et nous sommes tous les 3 surexcités d’arriver enfin sur l’ile. Malheureusement, les premiers jours sont plutôt placés sous le signe de la déception…

Tahiti

Arrivés à l’aéroport je loue une voiture ; évidemment, comme le vol avait 5 heures de retard, nous arrivons beaucoup plus tard que prévu dans notre pension. Bref arrivés à minuit et demi, bien fatigués parce que avec tout ça on s’était quand même levés à 5 heures du mat. J’arrive à la pension… déserte, sans lumière et sans mot ou clé à notre attention. Super accueil quoi ! ça met tout de suite dans l’ambiance. Pour qu’on nous ouvre, je me retrouve donc obligée de passer un coup de fil aux propriétaires, pour les réveiller…depuis mon téléphone français, ça fait cher le check’in !

Allez hop on râle pas, on est contents d’être là, on se couche, ça ira mieux demain.

Quelques heures plus tard, réveillés par des bruits de tondeuse, j’ouvre les rideaux pour profiter de notre bungalow vue sur le lagon, quand je découvre que : d’une, ce n’était pas des bruits de tondeuse mais de perceuse, parce que la pension est en train de faire des travaux d’agrandissement de grande envergure juste à côté de notre bungalow ; et de deux, on va être obligé de rester là parce qu’il tombe des trombes d’eau… youpi !… je commence à me dire que ça va pas être le paradis finalement ici !

L’après-midi le temps se calme un peu et nous réussissons à profiter un peu de la piscine, d’un petit tour en canoé et du snorkeling au bout du ponton… mais bon, avec les gars qui refont la toiture juste au dessus, et la ponceuse toute l’après midi dans les oreilles c’est pas vraiment le pied.

Les deux jours qui suivent seront placés un peu sous le même signe, avec la découverte des plus belles plages de tahiti… franchement pas top, voir bien pourries , un diner aux roulottes en pleine tempête…

Après tout ça, nous avons hâte de décoller pour Mataiva, notre petite ile du bout du monde sur l’archipel des tuamotou.

Mataiva

Après une heure de vol, nous découvrons enfin Mataiva. Une image vaut 1000 mots, donc Mataiva c’est ça :

Un motu sorti de nulle part au milieu de l’océan. 16 km de long, 150 habitants, 35 000 cocotiers et un lagon de OUF !

Ahhhh là, ça commence à ressembler vraiment au paradis. Nous allons rester une semaine ici, dans une pension de famille super chouette.

Les avions ne desservent l’ile que le jeudi et le dimanche, les arrivées et les départs se font donc ces jours là. Les 3 premiers jours la pension était pleine ( ce qui représente une trentaine de personne), avec pleins d’enfants donc c’était chouette pour les loulous qui ont pu se faire des copains. Et les 4 derniers jours, nous n’étions plus que 9, ce qui nous a permis de profiter des lieux de manière encore plus privilégié.

Il y a juste deux pensions sur l’ile, ici nous sommes en pension complète (formule un peu obligatoire vu qu’il y a rien sur l’ile) et chaque jour la pension nous emmène en excursion pour découvrir un nouveau recoin du motu.

Nous sommes donc en mode déconnexion totale, rien à organiser, rien à faire, juste profiter du cadre idyllique de carte postale qui nous entoure.

Au programme, bateau, snorkeling, canoé, recherche de Bernard l’ermite, pêche, poissons frais, coco, pétanque, ukulélé, collier de fleurs et compagnie. Chaque jour le paysage est de plus en plus sublime et toutes les nuances de bleus s’offrent à nous. La famille est aux petits soins et c’est rien de le dire, la nourriture est un délice à chaque repas… On ne s’en lasse pas et je regrette juste de ne pas pouvoir rester ici plus longtemps.

Voici quelques photos en vrac de notre semaine innoubliable

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Nous profitons donc comme il se doit, de notre dernière soirée sur Mataiva, et le lendemain, parés de nos couronnes, colliers et chapeaux magnifiques nous reprenons notre avion. En 7 mois, c’est la première fois que je verse une larme en quittant un endroit. Cette ile et la pension resteront sans aucun doute l’un de nos meilleurs souvenirs.

Nous nous envolons donc à nouveau pour Papeete où une surprise de taille attend les enfants à l’aéroport… leur papa, venu de France passer 10 jours avec nous sur les iles… en le découvrant les enfants n’en reviennent pas et Thom fond en larmes…. bref c’est une journée forte en émotion !!!!

à suivre

 

 

 

 

 

 

 

 

9 commentaires sur “Maeva

  1. mamie

    Ile paradisiaque…. cool cool la vie. Ils sont bien beaux ces Tahitiens. bisous Mamie

  2. Stef Rémusat

    Coucou Elodie !
    Ça nous donne envie d’y retourner.
    Si tu reprends l’avion sur Air Tahiti pour faire d’autre îles et que tu entends que le commandant est Benoît Schlecht, vas te présenter
    de notre part. C’est un bon copain qui est installé à Papeete depuis plus de 20 ans. Il est très sympa. Profitez bien ! Bisous. Stef & Chantal

    • ELODIE Post author

      coucou Steph… fini air Tahiti pour nous mais merci…
      biz

    • Delmas Paul

      Bonjour les grands voyageurs!
      Content de lire vos aventures ! J’étais comme vous savez en mission à Papeete durant 3 semaines en avril et j’ai terminé mon séjour par 2 jours (c’est peu!) sur l’Atoll voisin du vôtre : Tikehau. Je comprends pourquoi vous ne vouliez plus partir! A Papeete nous avions établi notre QG au Royal Tahitien, un hôtel très agréable, à l’architecture traditionnelle, en bord de mer, très fréquenté par les Tahitiens, personnel super gentil, le contraire des grandes chaînes d’hôtels. Mais pas vraiment donné… En tout cas une très belle mission pour moi! Bonne suite de voyage à vous 3 et bises de Hélène et Paul (de Bali!)

      • ELODIE Post author

        bonjour la balinais 😉 contente de vous lire.
        contente que ta mission se soit bien passée.

        seulement deux jours sur tikehau… quel dommage il parait que c’est aussi magnifique.

        bisous à vous 2

  3. Béné Martin

    De biens belles photos qui donnent bien envie de découvrir ce petit paradis… Bonne continuation. Bisous à vous 3…

  4. René, Jacques Dejouy

    Bonjour Satine,
    JOYEUX ANNIVERSAIRE pour tes 6 ans.
    Nous te faisons des milliers de gros bisous….sans oublier ta Maman, ton Papa et Thom. Tu dois être très heureuse que ton Papa soit venu de France pour te souhaiter ton anniversaire.
    Au revoir ma Princesse.
    Danièle et René

  5. René, Jacques Dejouy

    Bonjour Thom,
    Hier c’était l’Anniversaire de Satine et aujourd’hui, c’est le tien.
    JOYEUX ANNIVERSAIRE pour tes 9 Ans. Comme tu as grandi. Pour ton baptême tu étais dans mes bras. Maman à dû te montrer des photos et Satine avait 3 mois quand vous êtes venus avec Maman et Papa à la maison à Valleroy.
    Nous te faisons de très gros BISOUS, à partager avec tes Parents et Satine.
    Danièle et René

    • ELODIE Post author

      coucou les dejouy et merci beaucoup pour les anniversaires.
      gros bisous de nous 3

Les commentaires sont fermés.