Titicaca coté Capachica

Après 6h de bus, nous arrivons à Puno, la « grosse » ville point de départ pour explorer le lac Titicaca. Nous posons nos valises dans l’hôtel, on check la douche… youhouuu une douche avec eau chaude constante et pression… du jamais vu au Pérou, trop bien ! La journée est déjà bien entamée, ce soir c’est resto et au lit !

Le lendemain matin, nous partons nous balader un peu dans la ville… mais Puno n’est pas très jolie. Mis à part la rue principale entourée par deux places… le tour est vite fait. Nous prolongeons quand même jusqu’au lac, à 1km du centre-ville et là c’est encore la déception. Quelques pédalos ultra kitsch se promènent sur une enclave du lac et de nombreux bateaux attendent à quai dans l’eau vaseuse… mwouai ça fait pas rêver ! Pour nous remettre de nos émotions négatives, nous filons prendre un petit remontant local : Cusquena pour nous et Inca Kola pour les enfants 🙂 tiens… on dirait que maman s’est endormie 😉

Heureusement, nous n’avons pas prévu de rester là 🙂 . Après le déjeuner, un taxi vient nous chercher et nous emmène à 1h30 de là, sur la péninsule de Capachica, plus précisément à Llachon, un petit village où nous allons passer 4 jours, chez Félix. Félix est très accueillant et il a toujours le sourire. C’ est un « llachonais » pure souche et il a initié le tourisme « chez ‘habitant » dans son village. Ici nous sommes loin des sentiers battus. Pas trop de touristes à l’horizon, mais une vue plongeante, magnifique, sur le lac. Le repos assuré ! Jamais vu un endroit aussi calme et apaisant de ma vie. Bon le seul souci chez Félix c’est qu’il fait un peu froid le soir & le matin… heureusement nous avons 5 couches de couvertures pour la nuit et une excellente soupe à chaque repas…

Les premiers jours le temps est superbe, et malgré un vent frais on prend vite de belles couleurs. Il faut rappeler qu’on est quand même à 3800m donc quand y’a du soleil ça cogne ! Nous en profitons pour aller découvrir « Les Uros », ces fameuses iles flottantes en roseaux, qui font la renommée du lac. Nous embarquons dans la petite barque de Félix… maman est hyper rassurée comme d’hab, et nous accostons après une heure sur une toute petite ile uros… toujours pas de touristes à l’horizon tout va bien. Sur cette ile il n’y a pas grand-chose à part des roseaux… 5 familles vivent là, et elles ont chacune une minuscule case en roseau en guise de maison. On sent tout de suite que la vie pour eux est quand même ultra rude ! Nous passons un peu de temps en leur compagnie et nous échangeons sur leur mode de vie. Ils nous expliquent qu’ils ont mis 3 ans à construire l’ile, quelle va durer entre 10 et 20 ans, et que toutes les deux semaines, ils doivent ajouter une nouvelle couche de roseaux sur le sol… ce qui implique de soulever les maisons etc… bref, un travail de fou !
En attendant, les enfants s’éclatent, évidemment, c’est quand même super rigolo tous ces roseaux, alors ils se mettent aussi à fabriquer des trucs avec. Avant de partir nous faisons un petit tour en barque de roseau : grande, jolie et confortable… c’est quand même super chouette et nous retournons chez Félix, à la fois émerveillés et troublés par ces iles et ce mode de vie surréaliste.


Il fait beau à LLachon et nous profitons de bonnes balades sur la péninsule, où la plage et les hauteurs offrent toujours une vue spectaculaire. Avec l’altitude nous avançons très doucement, c’est pas toujours facile, mais c’est tellement magnifique ! Le chien de Félix nous sert de guide, trop drôle, et au passage nous croisons moutons, ânes, moutons, vaches, moutons, cochons ou encore moutons 🙂

Le dernier jour nous partons explorer l’Isla Taquilé, mais nous sommes un peu déçus car l’ile n’a pas grande différence avec la péninsule et surtout, vers midi, elle se remplit de touristes… au secours ! En rentrant chez Félix, le ciel se couvre et nous arrivons juste à temps pour éviter l’orage. Dans la soirée c’est la grêle qui fait son apparition et le lendemain matin nous nous réveillerons sous la neige ! Enfin, une petite neige fine qui n’a pas tenu… mais quand même, le froid se fait de plus en plus tenace ici !

Même si nous sommes un peu tristes de quitter Félix, après 4 jours hors du temps, nous ne sommes tout de même pas mécontents de retourner au chaud sur Puno pour notre dernière soirée avec maman.
De retour sur Puno, nous profitons d’une bonne douche chaude puis nous allons diner dans un resto à touristes ( parfois ça fait pas de mal), avec un chouette spectacle folklorique. Nous trinquons nos derniers Pisco Sour et gouttons enfin le met tant recherché depuis 3 semaines : le Cuy (prononcer couilles) : le cochon d’inde (spécialité du pays)… bon honnêtement c’était pas terrible, très gras et rien à manger… mais pas de regret, on l’aura goutté 😉

Et voilà, le voyage de maman s’achève maintenant, snif 🙁 c’était super chouette de l’avoir avec nous pendant 3 semaines, ça nous a vraiment fait du bien. Maintenant nous continuons notre route… enfin, pour tout dire on reste sur le lac Titicaca, mais on passe du côté bolivien cette fois.

Hasta luego 😉

 

 

 

 

 

2 commentaires sur “Titicaca coté Capachica

  1. Vanessa Richard & Enora

    Buenas dias ! C était un plaisir de vous rencontrer chez Félix (on imagine le paysage avec la neige…glagla !). Poursuivez-bien votre voyage en Bolivie, on va suivre ça de près. Et encore chapeau à toi pour l’organisation de cette belle aventure ! Bises

    • ELODIE Post author

      coucou, contente d’avoir votre message, j’enregistre comme ça votre adresse mail 😉 on était aussi supers contents de vous rencontrer. c’est sur chez Félix sans le ciel bleu c’est pas pareil… profitez bien de la vallée sacrée et gros bisous

Les commentaires sont fermés.