La Paz

Notre arrivée à la Paz est un peu stressante car le bus nous jette sur un trottoir en plein centre-ville, dans une rue plus que pentue et noire de monde ! Hyper pratique avec les bagages & les enfants. Concrètement, je sais pas où on est et encore moins où est l’hôtel, ça commence bien. J’essaie d’arrêter un taxi, mais il ne veut pas nous prendre ?!? Nous descendons alors vers un grand boulevard que j’aperçois au loin, on aura peut-être plus de chance. Ouhla, le boulevard est complétement bloqué… et aucun taxi à l’horizon. Il est tard, on est crevé et ça commence à me saouler grave ! Thom repère enfin un taxi, lui non plus ne veut pas me prendre – mais c’est quoi cette ville de fou !- je suis obligée de le supplier –je rêve- et enfin il accepte de nous prendre. La circulation est quasi au point mort car l’avenue principale est bloquée et il y a du monde partout. Sur de nombreux murs des affiches du pape… le taxi m’apprend que le pape était à La Paz hier.. ah houai ?! Encore une fois je devais être la seule pas au courant ! En tout cas c’est dommage on l’a raté de peu 🙁 Après plus de 40 min dans les bouchons nous arrivons enfin à l’hôtel ! Et ben dis donc c’était la mission !

La Paz, plus haute capitale du monde, perchée à 3660 m est une ville assez impressionnante. Elle est très étendue et les immeubles s’étalent sur toutes les hauteurs. De l’hôtel nous avons une vue imprenable !

Le premier jour, nous filons à la gare routière pour acheter nos billets de bus pour Tupiza, notre prochaine destination. La gare est immense et de chaque côté on y trouve des dizaines de guichets de compagnie de bus… c’est un peu le bordel, pas facile de s’y retrouver et de choisir dans tout ça ! Après une heure à tourner en rond et à comparer les compagnies je finis par en choisir une… elle m’inspire pas hyper confiance mais c’est la seule avec des toilettes dans le bus youhouuu !
Nous partons ensuite visiter le centre-ville, l’église San Francisco, la cathédrale, et nous nous perdons un peu dans les petites rues étroites et pentues de cette ville si atypique. On y trouve de nombreux marchés, pléthore de boutiques de souvenirs d’artisanat… et au milieu de tout ça, le fameux « marché aux sorcières ». Ici, plusieurs boutiques suspendent des bébés lamas séchés, des fœtus de lamas, des ongles de volatiles…me demandez pas trop à quoi ça sert ! On trouve aussi ribambelle de fioles et remèdes en tout genre, portes bonheurs etc… les enfants voulaient absolument acheter une potion d’amour hiiii mdr !

Le lendemain nous sortons un peu de la ville, à 10 km de là pour aller nous promener dans la vallée de la lune, une sorte de labyrinthe de gorges et de pitons de terre séchée. Un paysage un peu surréaliste et très impressionnant! La balade, bien qu’un peu courte, est assez chouette.

De retour en ville, nous décidons de prendre de la hauteur avec le téléphérique pour profiter d’une vue panoramique sur La Paz. Il y a 3 téléphériques en fonctionnement, mais plusieurs autres sont en construction… ils sont impeccables, tout neufs et c’est plutôt sympa comme moyen de déplacement.

Le dernier jour, nous décidons de profiter du « Parque Urbano », immense espace vert au cœur de la ville… enfin, ça c’est sur le plan, parce que en vrai c’est plutôt des stades de sports entrecoupés par des routes… beaucoup moins chouette ! Après une petite déception sur ce parc qui n’en est pas un, nous découvrons par hasard, tout en haut d’une colline, une sorte de parc/aire de jeux pour enfants, hyper grand et hyper chouette. C’est dimanche donc c’est blindé, ya des spectacles etc… parfait, nous y passerons l’après-midi

Il est maintenant l’heure de quitter La Paz, notre bus part à 18h. Nous repassons à l’hôtel prendre nos sacs et nous filons vers la gare en taxi. J’arrive devant le guichet de ma compagnie quand la nana me regarde interloquée et me dit : «  ben non, y’a pas de bus pour Tupiza aujourd’hui ! » « Quoi ? mais j’ai acheté mes billets avant-hier ?? » « Ah oui, ben désolée mais en fait la route est bloquée, aucun bus ne part pour Tupiza » ahh super… décidément j’adore ce pays ! Bon ben on fait quoi maintenant ? Je pars quand même vérifier l’info et en effet, on me confirme qu’il y a des manifestations sur la route depuis 24h, qu’aucun véhicule ne peut passer  et que personne ne sait combien de temps ça va durer ! Un peu énervée, nous reprenons un taxi en sens inverse, direction l’hôtel ! Heureusement, il leur reste une chambre… nous prolongeons donc notre séjour à La Paz de 24h.

Le lendemain matin, nous repartons à la gare prendre des nouvelles du blocus. Malheureusement, on dirait que c’est parti pour durer. Bon ben tant pis, je décide de changer les plans. Finalement, nous prendrons un bus pour Uyuni, autre point de départ pour le désert de sel… ce qui m’oblige quand même à tout annuler et réorganiser car j’avais réservé une excursion de 4 jours dans le salar d’uyuni au départ de Tupiza… mais c’est comme ça, la vie est faite d’imprévus 😉

Le soir, rebelote, nous repassons à l’hôtel prendre nos bagages, et nous embarquons dans un taxi pour la gare routière… j’ai prévu large, le bus part dans une heure et la gare est à 10 min en voiture. Enfin, ça c’était sans compter sur poisse-ville. A peine partis, nous nous retrouvons à l’arrêt dans les bouchons… les minutes passent et je commence à stresser. Mais c’est quoi ce Bxxxxx ! On va quand même pas rater le bus ! j’en peux plus de cette ville, je suis à cran, Il est 20h20 et le bus part dans 5 minutes. Je demande au taxi si je peux emprunter son téléphone et j’appelle la compagnie pour leur demander de nous attendre. 20h45, nous arrivons enfin devant le bureau de la compagnie, pas de bus à l’horizon, Nonnnnnnnn… Heureusement, un gars descend et m’annonce que le bus est en retard ! OUffffff. Allez c’est bon, c’est fini, nous embarquons maintenant pour Uyuni. Bye Bye la Paz… en tout cas je vous le dis, ici c’est pas le Pérou !

 

6 commentaires sur “La Paz

  1. René, Jacques Dejouy

    Chers Elodie, Thom et Satine,
    Comment va Satine, mieux d’après Monique…Satine est tout de même d’une bonne résistance, n’ayant pas été souvent malade durant ceTDM magnifique mais aussi fatiguant. Nous venons de recevoir le dernier reportage de « La Paz-la poisse », assez stressant pour vous trois. Merci pour ces belles photos. Gros bisous à vous trois.
    Danièle et René

  2. catherine

    fin de voyage « exaltante » …nous avons hâte de vous retrouver pour entendre vos commentaires et voir de belles photos
    encore merci pour nous avoir fait partager votre aventure
    bisous aux 6 pieds….
    Catherine

Les commentaires sont fermés.